La Mutuelle Générale

Cholestérol : démêler le vrai du faux

18 août 2015

Article créé le 18 Août 2015

L’excès de cholestérol sanguin constitue un facteur de risque cardiovasculaire. Autant ne pas le négliger. Quels sont les symptômes ? Comment le combattre ? Toutes les réponses à vos questions.

En cas d’excès de cholestérol, seule l’huile d’olive est bénéfique

Faux : L’huile d’olive contient principalement des graisses mono-insaturées qui contribuent à réduire le mauvais cholestérol. Mais elle est dépourvue d’Oméga 3, indispensables à notre organisme. Il est donc conseillé d’alterner avec de l’huile de noix ou de colza.

Limiter le beurre permet de réduire le cholestérol sanguin

Vrai : Beurre, crème et fromage sont riches en graisses saturées, dont l’excès favorise l’augmentation du mauvais cholestérol. C’est aussi le cas des charcuteries et des viandes grasses, ainsi que des produits industriels contenant de l’huile de palme ou de coprah.

Pour normaliser son taux de cholestérol, il suffit de prendre un traitement pendant quelques mois

Faux : Les médicaments font généralement baisser le mauvais cholestérol de façon spectaculaire. Mais si on les arrête, le taux remonte à son niveau initial. C’est donc un traitement à vie.

L’excès de cholestérol est génétique

Vrai et faux : S’il existe des hypercholestérolémies familiales, dues à des anomalies d’origine génétique, elles restent rares. Quelque 130 000 personnes seraient touchées en France. La prise en charge est alors presque toujours médicamenteuse.

L’excès de cholestérol entraîne fatigue et mal de tête

Faux : Le cholestérol en excès ne s’accompagne d’aucun symptôme, sauf dans de rares formes familiales. Seule une analyse de sang permet de le déceler. Non traité, il a un effet délétère sur les artères, pouvant entraîner infarctus, accident vasculaire cérébral (AVC)... En prévention, deux remèdes : une alimentation équilibrée et une activité physique régulière.

Le bon et le mauvais cholestérol

Le cholestérol est indispensable à l’organisme. Il entre dans la constitution des membranes cellulaires et permet d’élaborer des composés importants comme le cortisol ou la vitamine D. Lorsqu’il circule dans le sang à bord de lipoprotéines dites HDL, il est qualifié de « bon » cholestérol, car il exerce une action bénéfique dans la prévention des maladies cardio-vasculaires. Mais s’il est véhiculé par des lipoprotéines LDL en excès, il est dit « mauvais » et peut boucher les artères.



En savoir plus : On Mange Quoi ?

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Espace Adhérents
Contactez-nous depuis la rubrique « Contact » de votre Espace Adhérent Accédez ou créez votre Espace >
Ou appelez-nous
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×