Comptes 2020 : dans un contexte de crise, La Mutuelle Générale fait preuve de résilience et joue pleinement son rôle d’acteur de l’économie sociale et solidaire

8 avril 2021

Arrêtés par le conseil d’administration du 24 mars, les comptes 2020 de La Mutuelle Générale témoignent de la résilience de l’entreprise dans un contexte inédit de crises sanitaire et économique. Le chiffre d’affaires s’élève à 1,23 milliard d’euros, le résultat net atteint 9,5 millions d’euros et la marge de solvabilité 288%.

Dans une année particulièrement difficile, la mutuelle a intensifié son soutien aux plus fragiles, notamment dans le cadre de son action sociale, et a pleinement joué son rôle d’acteur de l’économie sociale et solidaire en accompagnant au quotidien ses adhérents et ses entreprises clientes. Ce sont ainsi 24,1 millions d’euros de dépenses à caractère social qui ont été engagés en 2020.

Un chiffre d’affaires stable et une activité soutenue

Tout au long de l’année 2020, La Mutuelle Générale a pris un certain nombre de mesures pour s’adapter à l’environnement adverse que nous avons connu : non-application des clauses d’exclusion pandémie qui se trouvaient dans certains contrats, soutien de nos adhérents via l’assistance psychologique, maintien de la continuité et de la qualité de service, prise en charge des arrêts de travail et accompagnement lors des difficultés de trésorerie de nos entreprises clientes, mise en place généralisée du télétravail sur tous nos sites, fermeture partielle de nos centres médicaux et dentaires.

Dans ce contexte particulier, la production d’affaires nouvelles en 2020 atteint 105 millions d’euros, en progression significative par rapport à 2019 (+26,5 %).

Le chiffre d’affaires quant à lui s’élève à 1,23 milliard d’euros (- 0,8 % par rapport à 2019). Cette légère baisse s’explique par l’arrêt de l’aide à la complémentaire santé, tandis que la part du marché Collectif a progressé pour représenter désormais 54 % du chiffre d’affaires des activités d’assurance.

Fin 2020, La Mutuelle Générale compte 10 300 clients entreprises (dont 1 500 conquis dans l’année).

Une situation financière saine qui résiste à la crise

Pour la troisième année consécutive, les frais généraux de la mutuelle ont diminué de façon significative. Le ratio de frais sur chiffre d’affaires s’établit à 18,5 %, en baisse de 0,8 point. En diminuant de 14 % ses frais généraux depuis 2017, La Mutuelle Générale a fait des efforts importants pour augmenter la valeur restituée à ses adhérents.

Dans un contexte d’adversité des marchés et de taux d’intérêt toujours défavorables, La Mutuelle Générale a su protéger ses actifs de la volatilité observée et affiche un taux de rendement de 2,29 % en 2020.

Le résultat net de La Mutuelle Générale s’établit, en 2020, à 9,5 millions d’euros après impôt (-1,1 million d’euros par rapport à 2019).

Enfin, les fonds propres solvabilité 2 s’élèvent à 1 287 millions d’euros, en hausse de 7 % par rapport à l’année précédente. La gestion maîtrisée de ses risques a permis à La Mutuelle Générale de faire légèrement progresser son ratio de solvabilité pour atteindre 288 %, sans toutefois n’avoir recours ni à la dette ni aux mesures transitoires.

D’ambitieux projets en faveur de la qualité de vie des salariés

L’année 2020 a également été marquée par le lancement de plusieurs projets d’envergure pour La Mutuelle Générale, guidée par le souci du bien-être des salariés et de l’équilibre entre leurs vies professionnelle et personnelle.

En septembre dernier, La Mutuelle Générale a lancé Flex, une nouvelle activité de services aux entreprises destinés à faciliter la vie quotidienne de leurs salariés et améliorer leur qualité de vie au travail. Aux côtés de ses activités historiques d’assurance santé et de prévoyance, La Mutuelle Générale s’est ainsi ouverte à un nouveau métier. Dans le contexte de crise sanitaire actuel, Flex peut représenter une bonne réponse aux problématiques des DRH et dirigeants d’entreprise pour améliorer la qualité de vie au travail de leurs salariés et préserver leur engagement.

Dans le même temps, la mutuelle a lancé pour ses collaborateurs un projet d’envergure de nouvelle organisation du travail baptisé « open-travail ». Innovant et ambitieux, il permettra aux salariés de l’entreprise de travailler à distance depuis le lieu géographique de leur choix (domicile, espaces de coworking, sites de La Mutuelle Générale…), autant de jours par semaine qu’ils en ont besoin, afin de préserver leur équilibre de vie. La mutuelle restera bien entendu attentive à la performance et à la productivité individuelles, comme à la préservation du lien social et de l’esprit d’appartenance à l’entreprise. Interrogés sur ce projet actuellement en cours de négociations (sa mise en œuvre est prévue avant la fin du premier semestre 2021), les collaborateurs ont confirmé leur forte adhésion : 85% le jugent motivant.

Toujours plus de soutien et de solidarité en faveur des plus fragiles

Dans le contexte inédit de crise sanitaire et économique qui a marqué l’année 2020, La Mutuelle Générale a eu à cœur de maintenir ses actions et dépenses à caractère social en faveur de ses adhérents. Elles ont progressé, à 24,1 millions d’euros, et sont composées pour 90 % de réduction des cotisations des adhérents les plus démunis et pour 10 % d’allocations d’entraide et de subventions aux associations.

Par ailleurs, comme tous les organismes complémentaires santé, La Mutuelle Générale a versé une « taxe Covid-19 » qui s’est élevée, pour la mutuelle, à 32,6 millions d’euros en 2020. Si la mutuelle n’a pu, comme elle l’aurait souhaité, redistribuer directement cette somme à ses adhérents sous forme de diminution de cotisations, son montant vient couvrir la baisse observée des remboursements de soins en 2020.

La Mutuelle Générale a aussi décidé d’apporter sa contribution financière au fonds d’investissement mutualiste « Mutuelles Impact » lancé par la FNMF. Il s’agit du premier fonds d’investissement à impact social et environnemental sur le champ de la santé et du médico-social. Il va financer le développement d’entreprises innovantes dans les domaines de la prévention, de l’accès aux soins, de l’accompagnement des patients et des aidants notamment. Aux côtés de la FNMF et d’une quarantaine d’autres mutuelles, plus de 50 millions d’euros ont été levés.

La mutuelle a également déployé d’importants efforts pour assurer la sécurité, la santé, la bonne continuité d’activité et le bien-être de ses salariés tout au long de la crise (généralisation du télétravail pour l’ensemble des conseillers, mise en place de solutions informatiques inédites, non recours au chômage partiel, maintien des salaires…). Interrogés fin janvier 2021 via un questionnaire anonyme, les salariés de La Mutuelle Générale ont d’ailleurs nettement exprimé leur satisfaction sur la gestion de la crise sanitaire par leur entreprise : pour 95% d’entre eux, les décisions prises ont été les bonnes (des résultats qui dépassent les chiffres moyens des salariés français et ceux du secteur Banque-Assurance).

Enfin, La Mutuelle Générale, particulièrement sensible et déjà engagée sur les questions de dépendance et de soutien aux aidants au travers de sa Fondation, a lancé, en juin 2020, un Observatoire solidaire des salariés-aidants. L’objectif de la mutuelle, au-delà de sa volonté de faire grandir la cause de ces plus de 4 millions d’actifs qui s’occupent quotidiennement d’un membre de leur famille ou d’un proche en situation de dépendance, est de formuler des recommandations et de proposer des solutions concrètes aux entreprises.

Conclusion et perspectives

« 2020 a été une année difficile et complexe pour tous. Mais la mobilisation de l’ensemble des équipes de La Mutuelle Générale, combinée aux effets du plan de transformation engagé depuis trois ans, nous permet de présenter des comptes équilibrés et une solvabilité maîtrisée, malgré le contexte de crise. Les objectifs que nous nous sommes fixés pour 2021 dans le cadre de notre projet d’entreprise « Ensemble 2023 » guident résolument nos actions : développer notre nouvelle activité de services Flex, déployer notre ambitieux projet de nouvelle organisation du travail, « l’open-travail », et consolider notre performance financière. Avec une exigence permanente, assurer la satisfaction de nos adhérents. » a déclaré Christophe Harrigan, Directeur général.

« Ces bonnes performances commerciales, opérationnelles et financières montrent la résilience de La Mutuelle Générale dans un contexte de crise inédit. Nous abordons ainsi 2021 avec prudence mais nous sommes sereins pour l’avenir. Aujourd’hui plus que jamais, l’attention que nous portons à nos adhérents est au cœur de nos préoccupations comme en témoignent les actions de soutien et de solidarité que nous avons déployées pour eux en 2020. » a déclaré Patrick Sagon, Président.