Comment protéger mes proches ?

3 septembre 2019
BIEN SE PRÉPARER

Pour vous protéger vous et vos proches, de nouvelles dispositions doivent être prises lorsqu’on approche de la retraite…

Une fois à la retraite, vous ne bénéficierez plus de la prise en charge de l’employeur pour votre complémentaire santé. C’est une bonne occasion de penser dès aujourd’hui à remettre à plat votre couverture et à l’adapter à votre nouvelle situation :

  • sur le plan de votre santé, vos priorités et besoins vont évoluer au fil des ans, notamment du côté des soins dentaires, audioprothèses, lunettes …
  • sur le plan familial, votre situation a sans doute changé également (plus d’enfants à charge …).

De bonnes raisons de choisir une nouvelle complémentaire santé mieux adaptée. En prenant votre temps et en vous faisant conseiller, vous opterez pour le « bon » contrat qui saura vous protéger efficacement ainsi que vos proches … et qui saura évoluer en fonction de vos besoins futurs.

 

Je pense à transmettre

Protéger les vôtres, c’est aussi penser à organiser en amont et sereinement la transmission de vos biens, à moindres charges. Anticiper sa succession, c’est prévoir la tranquillité pour ses proches. Souvent complexe, cela nécessite des conseils de professionnels pour choisir la solution la mieux adaptée à votre situation. Un notaire vous éclairera sur les solutions patrimoniales adaptées à votre situation personnelle et à vos objectifs.

Vous pouvez également vous informer en ligne. Ce site vous fournira de précieux renseignements :
vosdroits.service-public.fr (questions-réponses ; conseils ; adresses ; exemples …)

La donation …

La donation est un moyen pratique et simple d’aider vos proches tout en réduisant les frais sur votre propre succession. Mais, ce n’est pas un acte anodin puisqu’elle aura des conséquences définitives sur votre patrimoine. Vous avez le droit de donner autant que vous voulez, à une condition : ne pas entamer la part qui revient à chacun de vos enfants. Pour éviter les conflits familiaux, le meilleur moyen (plus égalitaire), reste la donation partage qui consiste à répartir équitablement, de son vivant, tout ou partie de ses biens. Fiscalement, il est autorisé de donner jusqu’à 31 865 € tous les quinze ans à vos descendants sans rien de voir au fisc.
www.impots.gouv.fr

 

ALLER PLUS LOIN Consultez notre article du Mag : A la retraite, changer de mutuelle