Sommaire

Comment préserver votre capital santé grâce à l’alimentation ?

Souvent, on se préoccupe de sa santé quand la maladie survient. Pourtant, prendre soin de soi est un acte quotidien, et l’un des meilleurs alliés pour entretenir sa forme est la nutrition. La Mutuelle Générale vous livre cinq conseils pour bien vous alimenter !

Publié le 12/05/21

1) Un rythme régulier

Votre emploi du temps n’est pas forcément fixe, mais en alimentation la règle de base est de manger trois repas par jour, et si possible à des horaires réguliers. Une discipline assez facile à adopter quand on télétravaille ! Ne sautez pas le petit déjeuner, même si vous avez de nombreux impératifs. Il vous permet d’attaquer la journée en donnant à votre cerveau le carburant nécessaire pour travailler efficacement.

Il est recommandé de faire un repas toutes les cinq heures pour lutter contre la baisse de la vigilance et garder ses facultés intellectuelles tout au long de la journée. Si vous sentez un coup de mou, mangez un fruit pour faire le plein de vitamines.

Cependant, attention au grignotage ! Il coupe l’appétit et dérègle le rythme des trois repas quotidiens. À midi, plutôt que d’avaler un sandwich sur le pouce pour « tenir » jusqu’au dîner, essayez de vous dégager une demi-heure pour manger un plat complet. Gamelle de midi ou plat à emporter au bureau, repas dans la salle à manger à la maison, accordez-vous une vraie pause.

2) Un bon équilibre alimentaire

Il est conseillé d’adopter un régime équilibré qui permettra à votre organisme de lutter contre les maladies cardiovasculaires, le cancer ou le diabète.

Selon les recommandations du Programme National Nutrition Santé (PNNS)*, il faut manger cinq fruits et légumes, trois laitages, une à deux portions de protéines carnées et des féculents chaque jour.

N’hésitez pas à remplacer ponctuellement la viande et le poisson par des légumineuses. Elles sont tout aussi riches en protéines, et permettent de faire le plein de fibres et de minéraux.

3) Des quantités adaptées aux besoins

Un adulte doit ingérer 2 000 à 3 000 calories par jour. Tout dépend du sexe, de l’âge et, bien sûr, du mode de vie. Un travailleur « sédentaire » aura des besoins inférieurs à un professionnel qui se déplace fréquemment sur le terrain. Le niveau d’activité physique est également un facteur clé.

4) Les bons ingrédients

La nutrition est la meilleure alliée pour booster les défenses immunitaires. Pour être performant, pensez aux oligo-éléments comme le fer et le zinc. Ils sont notamment présents dans les abats, les fruits de mer et les légumineuses.

Autres excellentes alliées pour rester en forme, les vitamines C et D. On trouve les vitamines C dans les fruits et légumes et les vitamines D dans les poissons gras, les œufs et le lait de vache. Les antioxydants protègent également des pathologies lourdes. Les oranges, poivrons, tomates et pêches en regorgent.

5) Le fait-maison

Si votre emploi du temps vous le permet, cuisinez vos repas et limitez la consommation de plats préparés. Le process de fabrication dégrade les vitamines et les minéraux. Le fast-food, riche en gras et en sucre, doit aussi rester ponctuel.

Une solution pour manger du fait-maison malgré un planning serré : le « batch cooking ». Le principe ? Cuisiner en une fois plusieurs repas, en tenant compte des durées de conservation. Vos petits plats se conserveront deux à trois jours au réfrigérateur. Congelez le surplus pour une consommation ultérieure.

Pour plus d’informations sur le Programme National Nutrition Santé : mangerbouger.fr/PNNS.

En ce moment sur le Blog

Voir tous les articles

5 Conseils pour en finir avec la cigarette

Retrouvez quelques suggestions pour en finir avec la cigarette

3 min
Lire l’article

Ulcère gastroduodénal : une maladie avant tout infectieuse

Découvrez l'ulcère gastroduodénal, une maladie avant tout infectieuse.

3 min
Lire l’article

Pourquoi se faire soigner dans un centre de santé mutualiste ?

Accéder à un grand nombre de professionnels de santé pour des consultations et des soins de qualité, le tout sans dépassement d’honoraires ni avance de frais, c’est possible. C’est même le but des centres de santé mutualistes.

4 min
Lire l’article