Sommaire

Connaissez-vous toutes les vertus de l'ortie ?

Publié le 15/01/18

L'ortie elle-même, tout le monde la connaît bien entendu. Mais à quoi peut-elle servir ?On connaît la bonne vieille soupe aux orties, et aussi le purin d'orties, mais ce n'est qu'une partie de ce qu'elle peut nous offrir.

L'ortie en cuisine : bien au-delà de la soupe !

L'ortie se cuisine en fait comme des épinards, c'est-à-dire cuite à l'eau ou braisée pendant quelques minutes. Le résultat est doux et savoureux.

Mariez-la aux pois chiches, aux escargots, ou aux oeufs dans une quiche ou une omelette. D'une manière générale, les feuilles d'ortie les plus jeunes et les plus claires de la plante sont aussi les plus tendres.

Veillez à bien éplucher les orties pour vous débarrasser des tiges qui sont ligneuses et coriaces.

L'ortie et votre santé

Si l'on se penche sur la nutrition plutôt que sur la gastronomie :

  • L'ortie est très riche en protéines et acides aminés ;
  • L'ortie vous offre aussi ses vitamines, en particulier la vitamine C, la provitamine A, et de nombreuses vitamines du groupe.
  • Elle est aussi, comme beaucoup d'autres légumes-feuilles, riche en antioxydants et en oligo-éléments comme le magnésium, le fer, le calcium et le potassium.
  • En phytothérapie, les feuilles de l'ortie sont utilisées pour soigner les voies urinaires en cas d'inflammation, et pour prévenir les calculs rénaux.
  • Certaines études montrent aussi une efficacité contre les problèmes urinaires en cas d'hypertrophie bénigne de la prostate, mais elles n'ont pas été menées contre placebo et ne sont donc pas complètement fiables.

En d'autres termes, n'hésitez pas à utiliser l'ortie en complément à un traitement, mais uniquement sous contrôle de votre médecin !

 

Comment récolter l'ortie ?

Trouver des orties pour faire sa récolte, rien de plus facile - il y en a partout.

Mais toutes les orties ne sont pas bonnes à prendre - évitez celles qui ont poussé en bord de routes très fréquentées, et aussi au bord des champs : elles auront "profité" des pesticides. En revanche, les orties de forêt, ou celles de votre jardin, sont tout à fait conseillées.

Evidemment, pendant la récolte, il faut prendre quelques précautions :

  • Munissez-vous de bons gants et évitez shorts et T-shirts.
  • Sélectionnez de préférence les branches les plus saines, riches en feuilles.
    Celles-ci sont meilleures au printemps, quand elles sont très tendres.
  • Enfin, ce que vous n'utilisez pas comme légume, vous pouvez faire sécher en vue de profiter de tisanes pendant tout l'hiver...

Source : e-santé

 

Marion Garteiser, journaliste santé

En ce moment sur le Blog

Voir tous les articles

Quand une école primaire et une maison de retraite fond toit commun

En Indre-et-Loire, une quarantaine d’élèves cohabitent en toute harmonie avec les résidents d’une maison de retraite intergénérationnelle. Reportage.

Mon bien-être
3 min
Lire l’article

5 conseils pour (enfin) tenir ses bonnes résolutions

Retrouvez quelques suggestions pour tenir ses bonnes résolutions.

Mon bien-être
3 min
Lire l’article

Plogging, la course aux déchets

Faire du bien à son corps tout en faisant du bien à la planète, c’est la promesse du plogging. Cette discipline venue de Suède, qui allie course à pied et ramassage des déchets, fait de plus en plus d’adeptes en France. Reportage.

Mon bien-être
4 min
Lire l’article