En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Enfant
Enfant
  • Imprimer
Pouce ou tétine : faut-il choisir ?

Pouce ou tétine : faut-il choisir ?

La succion est un réflexe qui rassure, calme et aide bébé à s'endormir.Il faut donc le laisser sucer à sa guise. En revanche, lorsque bébé grandit, la succion du pouce ou d'une tétine entraîne un risque de déformation buccodentaireQuelle différence entre le pouce et la tétine ?Est-il préférable que bébé suce son pouce ou une tétine ? Quels sont les avantages et les inconvénients du pouce et de la tétine ?

Sucer son pouce ou une tétine calme et apaise bébé

La succion est un réflexe naturel et inné qui sécurise bébé.

Globalement, deux situations se présentent :

  • soit bébé trouve naturellement son pouce et le suçote lorsqu'il en ressent le besoin,
  • soit les parents, ne sachant comment faire pour apaiser leur enfant, lui proposent une tétine.

Dans les deux cas, le risque potentiel est le même : que bébé n'arrive plus à se passer de son pouce ou de sa tétine pour s'endormir ou se calmer.

Alors faut-il lui refuser la tétine ou l'empêcher de sucer son pouce ?

Non pas du tout, on recommande classiquement de le laisser faire, car le réflexe de succion disparaît le plus souvent spontanément avant trois ans.

Suçoter pouce ou tétine n'est pas inquiétant, à condition que cette habitude disparaisse après l'âge de trois ans, l'enfant ayant trouvé d'autres façons pour se rassurer.

À noter que, pour les accros, la recherche en pleine nuit de la tétine peut être stressante et faire pleurer bébé, tandis que le pouce est toujours « à portée de main » ! D'un autre côté, la tétine passe généralement moins de temps dans la bouche que le pouce, notamment durant la nuit. 

Autre élément à connaître : avoir une tétine dans la bouche ne favorise pas la communication, ce qui ne semble pas être le cas avec le pouce.

 

L'important est d'arrêter pouce et tétine avant l'âge de 3 ans

Pourquoi faut-il arrêter le pouce ou la tétine avant 3 ans ?

Car la succion intempestive, quelle qu'elle soit, peut entraîner des déformations du palais.

Contrairement à une idée reçue, la tétine n'est pas mieux que le pouce. Les orthodontistes mettent en garde les parents : pouce ou tétine déforment autant l'un que l'autre.

On considère que pouce ou tétine déforme le palais mais différemment :

  • Le pouce déforme latéralement :
    les dents du maxillaire supérieur seront plus hautes du côté droit si le bébé est droitier.
    Le pouce exerce une traction en avant 
    : les dents auront tendance à se décaler entre le maxillaire supérieur et l'inférieur, qui paraît en retrait.
  • La tétine déforme de façon médiane.
    Elle comprime les deux maxillaires : les dents laissent un trou ovale apparaître entre leurs petits bords dentelés.

Mais pouce ou tétine, le résultat est identique : le palais devient beaucoup plus étroit, plus creux, tandis que la mâchoire n'est pas assez large, entraînant forcément une mauvaise position des dents et aussi des incisives beaucoup plus en avant.

Selon l'assiduité de l'enfant, la force de succion, la fréquence et la durée, les risques sont plus ou moins importants, et pourront dans certains cas nécessiter une correction d'orthodontie.

Mais on considère que les risques se démultiplient si l'enfant continue à sucer son pouce au-delà de trois ans :
  • palais creux, profond et étroit,
  • bouche entrouverte,
  • dents du haut avancées avec risque accru de se casser une dent,
  • problèmes de mastication,
  • espacement entre incisives supérieurs,
  • difficultés de prononciation,
  • respiration par la bouche,
  • pouce déformé,
  • risque de moqueries,
  • etc.

Un bon point pour la tétine : la prévention de la mort subite du nourrisson

En 2005, une étude démontrait que la succion d'une tétine durant le sommeil réduit le risque de mort subite du nourrisson de 92%.

De plus, l'efficacité est maximale lorsque le nourrisson est en situation de couchage à risque : sur le ventre, sur le côté, dans le lit des parents, sur un matelas mou. Autrement dit, il semblerait que la tétine annule les facteurs de risque de mort subite.

On pense que la tétine aurait un effet mécanique sur l'ouverture des voies aériennes et qu'en position ventrale, la poignée ronde et dure de la tétine ménagerait un petit passage pour l'air qui empêcherait l'hypoxie accidentelle.

En conclusion : tétine ou pouce ? Là n'est pas la question. C'est davantage l'assiduité, la fréquence et la durée qui risquent de poser problème au fur et la mesure de la croissance.

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Où trouver vitamines et minéraux ?

Quizz Enfant

Économisez sur votre budget, pas sur la santé de votre famille

Garanties complètes, réduction famille, bonus fidélité, assistance incluse, choisissez la mutuelle adaptée à vos besoins
Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×