En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à vous offrir une navigation optimale, des contenus personnalisés et à réaliser des statistiques d’audiences .En savoir plus
La Mutuelle Générale
Femme
Femme
  • Imprimer
menopause-quels-sont-les-premiers-signes

Ménopause : quels sont les premiers signes ?

06 Février 2018

Règles abondantes, douleurs mammaires, bouffées de chaleur, sécheresse vaginale... Et si c'était les premiers signes de la ménopause ?

La ménopause : pas du jour au lendemain

En france, l'âge moyen de la ménopause est 51 ans.

On parle de ménopause à partir du moment où une femme reste au moins un an sans avoir de règles.

Mais l'arrêt des menstruations ne survient pas subitement : il est précédé d'une période de plusieurs années appelée "préménopause".

Cette période se caractérise par une irrégularité des cycles, d'abord plus courts puis plus longs.

La préménopause débute généralement vers l'âge de 45 ans, mais peut survenir plus tôt ou plus tard.
Elle peut durer 2 à 4 ans


A noter : on parle aussi de périménopause. Qu'est-ce que c'est ? La périménopause comprend la pré-ménopause et dure encore un an après l'arrêt des règles.

Quels sont les signes de la préménopause ?

La préménopause s'annonce par une modification de l'équilibre hormonal.

Au cours d'un cycle normal, chaque femme sécrète des oestrogènes en première partie de cycle, puis de la progestérone après l'ovulation.

Dans un premier temps, la préménopause se caractérise généralement par un excès d'oestrogènes. En effet, lorsqu'une femme produit des oestrogènes mais n'ovule plus régulièrement, ceux-ci se retrouvent en excès dans l'organisme.
Ce qui se traduit par :

  • des tensions mammaires,
  • des sensations de gonflement ou de lourdeur,
  • des règles très abondantes.


Dans un deuxième temps, les deux hormones (oestrogènes et progestérone) cessent d'être produites par l'organisme.

Les symptômes incluent alors principalement :

  • des bouffées de chaleur,
  • une sécheresse vaginale,
  • des troubles de l'humeur et du sommeil.


Ces deux phases peuvent alterner en raison de l'irrégularité des cycles : tantôt les oestrogènes sont trop abondants, tantôt pas assez.

 

Faut-il prendre en charge la préménopause ?

En cas de symptômes importants, un traitement hormonal peut être proposé aux femmes en période de préménopause.

Les femmes qui souffrent d'un excès d'oestrogènes se verront prescrire de la progestérone afin de rétablir l'équilibre hormonal. En revanche, en cas de manque d'oestrogènes, le traitement hormonal associera oestrogènes et progestatif.

Contrairement au traitement hormonal substitutif destiné à la femme ménopausée, le traitement hormonal de la préménopause repose sur un progestatif (progestérone de synthèse aux effets contraceptifs) et non sur de la progestérone "bio-identique".

Ce traitement spécifique permet non seulement de prévenir le faible risque de grossesse, mais surtout de bloquer la production résiduelle d'hormones naturelles afin de ne pas additionner les effets des hormones naturelles et artificielles.

Bien vivre sa préménopause : focus sur le mode de vie

Certaines femmes ressentiront les symptômes de la préménopause de manière intense ; d'autres n'auront quasi aucun symptôme.

Dans tous les cas, mettez l'accent sur une bonne hygiène de vie :

  • une activité physique régulière,
  • une alimentation équilibrée,
  • une consommation modérée de café et d'alcool...


Ces bonnes habitudes permettront non seulement de prévenir l'éventuelle prise de poids liée à l'âge... mais aussi de garder la forme, quels que soient les caprices de vos hormones !

 

Julie Luong, journaliste santé

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article
avec vos proches
layer
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Vous êtes adhérent ?
Statutaires
Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salariés de droits privés Orange
Adhérents salariés de droits privés Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange
Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
×
×
×
×