En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Forme et bien être
Forme et bien être
  • Imprimer
Orthorexie : sa fréquence devient inquiétante

Orthorexie : sa fréquence devient inquiétante

L'orthorexie est un trouble du comportement alimentaire qui devient de plus en plus fréquent et inquiète sérieusement le monde médical. En quoi consiste-t-il et quels sont ses dangers ?

L'orthorexie, c'est quoi ?

Ce terme provient du grec orthos qui signifie correct et de orexis qui veut dire appétit. Il était connu seulement des nutritionnistes : ce trouble du comportement alimentaire a été défini en 1997 par Steve Bratman, un psychiatre américain. L'orthorexie a fait son entrée dans le Petit Larousse de 2012, preuve que ce phénomène avait pris de l'importance.  

L'orthorexie est l'obsession phobique de manger sain pour préserver sa santé. Un(e) orthorexique n'avale aucun aliment sans l'avoir analysé et contrôlé et être certain(e) de sa qualité nutritionnelle.

Les aliments d'un ou d'une orthorexique doivent être obligatoirement  « sans » : additifs (pesticides, colorants, conservateurs etc.), gluten, lactose, sucre, mauvaises graisses etc. Cette liste n'est pas exhaustive, car chaque orthorexique peut avoir ses phobies personnelles.

Mais en même temps les aliments doivent apporter exactement ce dont le corps de l'orthorexique a besoin en vitamines, sels minéraux, oméga 3 etc. pour être en bonne santé. Ils doivent aussi être préparés avec du matériel et des méthodes de cuisson sans dangers pour celle-ci.

Tous les repas d'un orthorexique sont soigneusement planifiés et ritualisés, de même que les achats des produits et leur préparation. Tout cela, avec la recherche d'informations sur les aliments, l'occupe plusieurs heures par jour.

Quant au simple plaisir de manger, il n'en est absolument pas question. 

Orthorexie : d'où vient-elle ?

De la peur d'être malade, « empoisonné » par des substances qui se trouvent dans les aliments.

L'hypermédiatisation des bienfaits et des méfaits de l'alimentation sur la santé est probablement à l'origine de cet inquiétant développement de l'orthorexie.

Depuis quelques années, les messages genre « manger sain, c'est bon pour la santé », « 5 fruits et légumes par jour » se sont multipliés et ont eu pour heureux résultat de faire prendre conscience de l'importance de l'alimentation sur la santé. Mais en même temps, on a découvert les méfaits des pesticides et de tous les produits chimiques largement utilisés pour et dans l'alimentation industrielle tandis que des scandales alimentaires, comme les lasagnes au cheval, les graines germées infectées de Coli, étaient mis au grand jour. Ce qui a évidemment suscité de l'inquiétude.

Le Professeur de psychologie Patrick Denoux l'a fort bien analysé dans son livre « La peur au ventre » (Éditions Lattès), consacré à l'orthorexie et paru l'an dernier.

Et la mode exponentielle de ce que le célèbre Docteur Jean-Michel Cohen nomme « Les nouvelles religions alimentaires » (titre de son ouvrage paru aussi l'an dernier chez Flammarion), soit les fausses intolérances alimentaires (gluten, lactose etc.) qui a diabolisé certains aliments et propagé à une vitesse fulgurante les régimes « sans » n'a pas arrangé la situation. 

Comment devient-on orthorexique ?

Manger bio pour fuir les pesticides, consulter les étiquettes pour éviter les additifs, faire sa cuisine à l'huile d'olive, diminuer sa consommation de viande, autrement dit manger sain est une attitude tout à fait bénéfique. Adopter un régime végétarien peut l'être aussi.

Mais, chez des personnes fragiles, l'inquiétude, l'angoisse, la peur peuvent les conduire à exercer de plus en plus de contrôles sur leur alimentation au fur et à mesure où elles reçoivent une information sur un danger alimentaire, réel ou supposé, et médiatisé par un gourou ou un people.

On ne décide pas de devenir orthorexique, on le devient « à l'insu de son plein gré », selon la célèbre formule des Guignols ! 

Orthorexie : quelles sont les conséquences ?

Il y a évidemment plusieurs stades dans l'orthorexie puisque ce trouble du comportement alimentaire s'installe peu à peu.

Des contrôles maniaques, au début, ont peu de répercussions dans la vie de l'orthorexique ni dans celle de son entourage, même s'il devient casse-pied à force de disserter sur les bienfaits des Omega 3 ou du sirop d'agave et/ou sur l'horreur quasi mortelle du gluten et/ou des acides gras saturés.

Mais quand l'orthorexie est bien installée, toute la vie de celui ou de celle qui en est victime est affectée, tant sur le plan social que professionnel et sentimental.

Les repas d'un(e) orthorexique ne peuvent qu'être solitaires : plus de restos, plus de dîners amoureux ni amicaux ni familiaux, plus de vacances. Le temps passé à les penser et à les élaborer empiète sur celui du travail, de la vie familiale et des loisirs, parfois du sommeil.

L'entourage d'un(e) orthorexique en subit aussi les conséquences car bien souvent il ou elle émet des jugements péremptoires, le bassine sur sa façon de manger et suscite ainsi peur et culpabilité, disputes et rejet.

La pire conséquence est la désocialisation de l'orthorexique. Ce qui n'est pas du tout joyeux ! 

Orthorexie : comment la dépister ?

L'orthorexie n'est pas une maladie contagieuse et, comme pour l'anorexie et la boulimie, ces autres troubles du comportement alimentaire, on n'a pas de statistiques sur sa fréquence.

Néanmoins il existe un test de dépistage et quelques rares études montrent que l'orthorexie est plus fréquente chez les femmes.

S'il vous évoque le comportement de votre fille ou de votre belle-fille, il est temps de vous en occuper (discrètement) et de l'inciter à consulter un nutritionniste. Et, évidemment, si vous vous sentez concernée.
Source :

Paule Neyrat, Diététicienne Nutritionniste

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Cabines de bronzage : vrai / faux sur les UV artificiels

Quizz Forme et Bien Etre

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×