En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Forme et bien être
Forme et bien être
  • Imprimer
Pour ne pas grossir, ne vous interdisez rien !

Pour ne pas grossir, ne vous interdisez rien !

Le processus est connu : plus on s'interdit de consommer certains produits, plus on en a envie, plus on se sent frustré(e).
Et, inévitablement, on craque plus ou moins rapidement.
Le résultat ? Prise de kilos et culpabilité.

Un sens interdit dans la tête

  • Vous avez supprimé le pain, et/ou (au choix), les pommes de terre, les pâtes, les légumes secs, le chocolat, le sucre (que vous avez remplacé par des édulcorants).
  • Vous vous privez de petits pois parce que ce légume est assez riche en glucides. Même chose pour le raisin quand il arrive sur les marchés.
  • Quand vous déjeunez chez belle-maman le dimanche deux fois par mois, et qu'elle sert sa fameuse blanquette de veau dont raffole votre mari, vous êtes au supplice et vous ne prenez qu'une minuscule cuillerée de sauce. Mais vous ne ménagez pas les compliments, vous invoquez un manque d'appétit car, évidemment, elle fait la tête.

Tout cela parce que vous craignez de grossir.

D'ailleurs, dès que votre balance affiche un chiffre de kilos supérieur à celui que vous ne voulez pas dépasser, vous vous mettez immédiatement «au régime».

 

Entrée, plat, dessert

  • Pour vous, c'est parfois entrée ou plat, ou entrée et plat quand la première est composée de crudités ou que c'est une soupe de légumes.
  • Mais jamais de dessert. Que ce soit à la maison ou au restaurant.
  • Et si vous avez encore un petit creux à la fin du repas, vous vous interdisez de continuer à manger.

Toujours à cause de cette hantise de grossir.

 

Heureuse ?

Non... car toutes ces privations vous prennent la tête et sapent votre moral.

  • Vous enviez votre meilleure copine qui mange tout ce dont elle a envie.
    Lorsque vous allez à la piscine ensemble et que vous voyez son corps impeccable, il vous arrive parfois d'avoir une furieuse envie de lui enfoncer la tête sous l'eau.
  • Quand vous êtes chez votre boucher, vous salivez en regardant la belle portion de rillettes d'oie qu'il sert à la personne qui est devant vous et il vous vient une furieuse envie d'en acheter aussi. Mais vous résistez et vous vous sentez frustrée.
  • Même topo quand vous allez chercher la baguette de pain pour la famille : vous dégoulinez d'envie devant la corbeille de petits pains au chocolat.
    Pour compenser, vous en achetez un pour le petit déjeuner des enfants demain. Mais vous vous sentez coupable de leur donner à manger ce que vous vous refusez.

Ça craque de tous les côtés

Mais... il y a des jours où vous craquez.

  • Au lieu d'acheter un petit pain au chocolat pour les enfants, vous en prenez trois pour vous et vous les engloutissez quand vous remontez dans votre voiture.  
  • Ou bien, vous descendez la moitié du paquet de biscuits ou d'une tablette de chocolat qui sont dans le placard.
    Vous ne vous sentez pas vraiment bien ensuite...
  • En sortant de la piscine avec votre copine, vous allez prendre un thé (vert évidemment parce qu'il est censé faire maigrir) mais vous craquez et vous vous gavez de petits gâteaux.
    La culpabilité vous envahit quand vous sortez de la pâtisserie et vous vous punissez le soir en mangeant juste une petite salade verte assaisonnée au yaourt.

Plus vous vous privez, plus vous craquez souvent.

C'est ainsi que vous prenez des kilos que vous avez de plus en plus de mal à perdre quand vous vous mettez « au régime ».

 

Oublier vos interdits

Et si vous mettiez de côté toutes les fausses idées qui vous ont conduit à vous interdire ces aliments ?

Aucun d'entre eux ne fait grossir, ni les féculents, ni les produits sucrés, ni les produits gras, quand vous en mangez en fonction de vos besoins énergétiques, c'est-à-dire un peu et pas tous les jours.

Ils font prendre du poids quand on les consomme trop copieusement et que ce « trop » fait que l'on absorbe alors plus de calories que l'on en dépense.

Le secret de l'équilibre alimentaire, et donc d'un poids stable, réside essentiellement dans la diversité de l'alimentation (on mange de tout) et dans l'écoute de ses sensations quand on mange : on s'arrête spontanément quand on se sent rassasié.

 

Savourer

  • Cette petite assiette de pâtes que vous vous refusez depuis si longtemps, mangez-la tout doucement, en savourant chaque bouchée. Si vous ne vous sentez pas rassasiée quand vous l'aurez terminée, vous en reprenez un peu, ou bien vous gardez une petite place pour le dessert si celui-ci est un gâteau ou un entremets.
  • Cette tartine de pain beurré et confituré interdite depuis des années à votre petit déjeuner, mâchez-en chaque bouchée jusqu'à ce qu'elle soit en bouillie : vous aurez le plaisir de ce mélange délicieux, celui d'un vrai petit déjeuner et aussi celui de ne pas avoir de fringale dans la matinée. Donc, pas d'envie de grignoter un produit gras/sucré.
  • Laissez doucement fondre un carré de chocolat dans votre bouche, ne le croquez surtout pas. Vous verrez qu'ensuite, vous n'aurez pas le désir d'en reprendre un autre.

En retrouvant les sensations du plaisir de manger, toutes bêtes, animales, vous ne consommerez pas de calories superflues car alors vous ferez fonctionner correctement votre centre de satiété.

Lorsque vous aurez votre dose de calories, votre cerveau vous enverra le message « stop » et vous n'aurez plus envie de rien.

Car c'est en mangeant de tout, lentement et selon son plaisir que l'on maintient un poids stable.
Source :

Paule Neyrat, Diététicienne

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Cabines de bronzage : vrai / faux sur les UV artificiels

Quizz Forme et Bien Etre

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×