Comment accompagner une personne malvoyante ?

20 août 2020

Qui ne s’est pas senti démuni, dans la rue ou dans des locaux particulièrement inadaptés, pour aider une personne déficiente visuelle à se repérer ? Afin de guider au mieux une personne malvoyante, sans que personne ne soit dans l’embarras, l’Union nationale des aveugles et déficients visuels (UNADEV) a publié un guide : « Savoir-être et savoir guider ». Simple et illustré, il livre toutes les clés pour se comporter, accompagner et guider une personne aveugle ou malvoyante.

Malvoyance, stop aux préjugés !

Le terme de « déficience visuelle » recouvre plusieurs pathologies, de la malvoyance jusqu’à la cécité absolue. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) parle de déficience visuelle lorsque l’acuité visuelle ne dépasse pas 3/10e sur l’œil le plus performant et/ou quand le champ visuel présente une atteinte sévère. En pratique, les sujets comptent les doigts de la main à une distance de trois mètres. Il s’agit de cécité lorsque l’acuité visuelle est strictement inférieure à 1/20e. La malvoyance est comprise entre ces deux mesures.

Contrairement à ce que l’on pense souvent, avec une personne aveugle ou déficiente visuelle, il ne faut pas s’embarrasser de termes soi-disant tabous. Il ne faut pas s’interdire d’employer des expressions telles que « Tu vois ce que je veux dire », « Qu’as-tu regardé à la télévision ? », que les personnes handicapées visuelles utilisent aussi.

« Parlez toujours le plus naturellement possible en vous adressant à la personne aveugle : c’est la manière la plus simple, la plus utile et la plus respectueuse. Privilégiez le contact direct, recommande l’Union nationale des aveugles et déficients visuels. Pensez juste à lui toucher légèrement le bras pour attirer son attention, ou à l’appeler par son prénom ou son nom si vous la connaissez. De même, en retour, pensez à vous présenter ou à vous annoncer quand vous la croisez. Demandez à la personne si elle a besoin de prendre votre bras ou si elle préfère vous suivre en repérant votre silhouette, ou en suivant le guide à l’audition. »

La règle pour accompagner une personne déficiente visuelle est de décrire précisément son environnement, en évitant les expressions floues comme « ici » ou « là-bas » et en utilisant plutôt « à votre droite » ou « à deux mètres à midi » (en utilisant le cadran horaire).

Les rudiments de la technique de guide

Conseils pratiques, illustrations détaillées… Grâce au nouveau livret édité par l’UNADEV, d’une vingtaine de pages, vous saurez comment accompagner et guider une personne aveugle ou malvoyante, en toute simplicité. Il suffit d’un coup d’œil pour comprendre la position à adopter afin de guider la personne handicapée visuelle.

Tous les obstacles ou dangers auxquels doivent faire face les personnes aveugles sont présentés (chaise, escaliers, trottoir, obstacles en hauteur, passages étroits, à la maison, dans la rue, au travail ou en randonnée). Comme chaque personne déficiente visuelle est différente, avec des besoins différents, il revient à la personne voyante de s’adapter en termes d’accompagnement.

Retrouvez les conseils tels que « Comment décrire un lieu ou un espace ? », « La position de base à adopter pour accompagner en marchant » (proposez-lui votre bras de façon à ce que la personne malvoyante puisse vous tenir juste au-dessus du coude)…, ici : https://www.unadev.com/wp-content/uploads/2019/11/plaquette-technique-de-guide-unadev.pdf

Pour en savoir plus :
Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels (UNADEV) : https://www.unadev.com
Fédération française des associations de chiens guides d'aveugles (FFAC) : https://www.chiensguides.fr/comment-aider-personne-deficiente-visuelle
Ministère des Solidarités et de la Santé Quelles solutions pour permettre au malvoyant de retrouver de l’autonomie ? : https://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/parcours-de-sante-vos-droits/bonnes-pratiques-en-region/bourgogne-franche-comte/article/quelles-solutions-pour-permettre-au-malvoyant-de-retrouver-de-l-autonomie