En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale
Prévention
Prévention
  • Imprimer
Comment prévenir les maux de l'hiver ?

Comment prévenir les maux de l'hiver ?

Rhume, toux, gastro, grippe : pour prévenir les infections en hiver, misez sur l'hygiène ! Le froid modéré et l'humidité favorisent le développement infectieux. De plus, avec la baisse des températures et le vent qui souffle, nous nous réfugions dans nos maisons, ce qui favorise la transmission des virus. Quelques conseils pour traverser l'hiver en pleine santé.

7 conseils pour prévenir les infections en hiver


1) Aérez fréquemment chacune de vos pièces, au minimum dix minutes chaque jour.

2) Ne surchauffez pas, et encore moins les chambres (18 à 20°C maximum). L'air sec agresse les muqueuses des voies aériennes et les rend plus sensibles aux agents infectieux.

3) Lavez-vous fréquemment les mains. Le toucher est le principal vecteur de transmission. Lavez-vous systématiquement les mains après avoir pris les transports en commun et si vous êtes enrhumé, après avoir toussé, éternué ou vous être mouché. Bien entendu, lavez-vous les mains avant de vous occuper d'un bébé. C'est au tout début d'un rhume que l'on est le plus contagieux. Aussi, évitez d'embrasser les autres et particulièrement les enfants. Evidemment, ne partagez pas votre verre ni vos couverts.

4) Mouchez-vous régulièrement en utilisant à chaque fois un nouveau mouchoir jetable. Le mouchoir en tissu est à proscrire !

5) Arrêtez de fumer est une des meilleures façons de se protéger des infections, car le tabac irrite et fragilise l'appareil respiratoire. Et n'exposez pas vos enfants au tabagisme passif car ils seront plus souvent atteints d'infections ORL que les enfants vivant dans un environnement de non-fumeur.

6) Reposez-vous et relaxez-vous. Un organisme fatigué se défend moins bien contre les agressions : combattez le stress et respectez un minimum de huit heures de sommeil par nuit, avec un rythme d'endormissement régulier.

7) Faites du sport. Même la marche stimule l'état général, élimine les toxines et le stress. De plus, l'exercice physique aide à l'autonettoyage des voies respiratoires. L'idéal est de pratiquer une activité physique de 30 à 40 minutes trois fois par semaine.

Et contre la grippe ?


Les personnes de 65 ans et plus et les sujets fragiles doivent impérativement se faire vacciner contre la grippe. Mais c'est également fortement conseillé à tous les autres. Vous éviterez ainsi d'être malade et cloué au lit durant plusieurs jours. En plus, vous éviterez de transmettre le virus autour de vous, notamment aux enfants, chez qui celui-ci peut aussi se révéler dangereux. Et enfin, sachez qu'il existe des médicaments antiviraux spécifiques de la grippe. Cependant ils ne sont efficaces que s'ils sont pris dès les tous premiers symptômes grippaux. Alors n'attendez pas pour consulter votre médecin si vous ressentez brutalement frissons, fièvre et courbatures, surtout si quelqu'un dans votre entourage a la grippe.

Vrai / faux sur les maux d'hiver

  • Il faut se vacciner tous les ans contre la grippe. En effet, le virus évoluant rapidement, le vaccin est différent chaque année.
  • Prendre un grog lorsqu'on est enrhumé n'est pas une bonne solution. Contrairement aux idées reçues, l'alcool n'a jamais eu pour effet de renforcer le système immunitaire. Il entraîne une congestion des voies respiratoires et une diminution de l'activité des minuscules cils qui évacuent les microbes. De plus, si vous prenez des médicaments, l'alcool peut favoriser la survenue d'effets secondaires. A titre d'exemple, la prise d'un aspirine suivie d'un grog brûlant, risque de provoquer des saignements du tube digestif.
  • Les antibiotiques ne sont pas le remède universel ! La plupart des infections ORL (rhume, angine, bronchite, pharyngite, bronchiolite) sont d'origine virale. Or les antibiotiques ne sont efficaces que contre les bactéries !
  • Dès qu'un enfant commence à tousser, il ne faut pas systématiquement lui donner un sirop. La toux d'un enfant de moins de 7 ans ne doit jamais être prise à la légère. La prise d'un sirop en automédication risque, en bloquant la toux, de masquer diverses infections : bronchiolite, coqueluche, asthme, laryngite. Il doit donc être donné, le cas échéant, qu'après un diagnostic du médecin.
  • Il ne faut pas manger davantage en hiver. Contrairement aux idées reçues, l'organisme ne dépense que très peu de calories supplémentaires durant les grands froids. En augmentant les apports vous risquez inversement de fragiliser votre organisme, en lui donnant une surcharge de travail. De plus, vous allez prendre inutilement du poids.

Isabelle Eustache

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Hépatite : avez-vous des raisons de vous faire dépister ?

Quizz Prevention

Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
le lundi de 8h30 à 19h30
du mardi au vendredi de 8h30 à 21h
le samedi de 10h à 18h
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0800 661 661 (service & appel gratuits)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×