En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à vous offrir une navigation optimale, des contenus personnalisés et à réaliser des statistiques d’audiences .En savoir plus
La Mutuelle Générale
Prévention
Prévention
  • Imprimer
Dengue, chikungunya et Zika : le moustique tigre est de retour

Dengue, chikungunya et Zika : le moustique tigre est de retour

06 Février 2018

Avec le printemps, le moustique tigre (Aedes albopictus), pouvant transmettre des maladies comme la dengue, le chikungunya et Zika, fait son retour en France. Le gouvernement relance son dispositif de lutte contre sa prolifération.

 



L’implantation du moustique tigre s’est renforcée

Jusqu’au mois de novembre, les départements métropolitains vont mettre en place un système de surveillance. Sur les trente départements concernés, six le sont pour la première fois. C’est le cas de l’Aisne, de la Corrèze, de la Lozère, du Maine-et-Loire et du Val d’Oise, placés en alerte orange au 1er janvier 2017, et du Gers passé directement en alerte rouge. Originaire d’Asie, il a colonisé l’Europe depuis l’Italie avant de s’implanter dans le Sud-Est de la France en 2004. Depuis, il ne cesse de progresser sur le territoire, excepté dans l’Allier, la Côted’Or, l’Essonne, les Hautes-Alpes, l’Indre-et-Loire, le Puy-de-Dôme, la Seine-Saint-Denis et l’Yonne, où l’application des mesures de prévention a permis d’éliminer l’insecte, montrant bien leur efficacité.

Eliminer les gîtes larvaires

Les autorités locales et tout concitoyen sont appelés à mettre en place les gestes capables de bloquer la réplication du moustiqueAedes albopictus, reconnaissable à ses rayures noires et blanches, partout où la présence de celui-ci a déjà été signalée. Les mesures sont simples, consistant à éliminer les eaux stagnantes, lieux de ponte du moustique :

  • Supprimer ou vider régulièrement (au moins une fois par semaine) les coupelles sous les pots de fleurs, les vases, etc.
  • Vider puis retourner les seaux, matériel de jardin, récipients divers, ou mettez-les à l’abri de la pluie.
  • Recouvrir les bidons de récupération d’eau d’un filet moustiquaire ou de tissu, en s’assurant que les moustiques ne pourront pas accéder à l’eau.
  • Dans les bassins d’agrément, introduire des poissons qui mangeront les larves.

Parallèlement, signaler la présence du moustique tigre sur le site dédié : www.signalement-moustique.fr.

 

Isabelle Eustache, journaliste santé

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article
avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Vous êtes adhérent ?
Statutaires
Adhérents statutaires contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
Salariés de droits privés Orange
Adhérents salariés de droits privés Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
Fonctionnaires actifs Orange
Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0969 363 373 (appel non surtaxé)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×
×