En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés à vous offrir une navigation optimale, des contenus personnalisés et à réaliser des statistiques d’audiences .En savoir plus
La Mutuelle Générale
Prévention
Prévention
  • Imprimer

Polypes intestinaux : fréquents et potentiellement dangereux

Polypes intestinaux : fréquents et potentiellement dangereux

16 Janvier 2018

Polypes intestinaux : dépister à temps pour prévenir les complications

Les personnes âgées de 50 ans et plus sont les plus touchées par les polypes intestinaux. Si ces excroissances sont généralement bénignes, ce n’est pas le cas de certains polypes qui peuvent être à l’origine d’un cancer. Voici l’essentiel à connaître sur les polypes intestinaux.

 

Les polypes intestinaux : de quoi s’agit-il ?

Les polypes intestinaux apparaissent au niveau de la paroi intestinale et en particuliers au niveau du côlon. Ils se présentent sous forme de tissu dont la formation est provoquée par la muqueuse de l’intestin. Il en existe 3 types, mais les plus courants sont les polypes adénomateux. Moins fréquents, les polypes hyperplasiques et les polypes inflammatoires qui sont souvent causés par les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ou du côlon comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse, méritent également d’être dépistés à temps.
Si dans la plupart des cas, les polypes intestinaux sont bénins, il est important de surveiller leur apparition dans le but de prévenir un éventuel cancer colorectal. C’est d’ailleurs dans ce but que s’inscrit la démarche nationale proposant une coloscopie à partir de 50 ans. Cette démarche de santé publique met en balance le coût d’un examen simple, par rapport au coût de complications éventuelles telles qu’une perforation, une intervention chirurgicale, journées d’hospitalisation…

 

À quel moment réaliser une prévention des cancers colo-rectaux ?

Le dépistage est recommandé après 50 ans. Votre médecin vous aidera à choisir le mode de dépistage adapté à votre situation : Hemocult d’une manière générale et coloscopie éventuelle si ce test s’avère positif. La coloscopie peut être l’examen de dépistage d’emblée si il y a des antécédents familiaux, des symptômes cliniques. Un test immunologique peut également être envisagé tel que proposé dans le cadre de la campagne nationale de prévention du cancer du côlon.

 

Polypes intestinaux : quels sont les traitements possibles ?

Une intervention chirurgicale permet de traiter les polypes intestinaux. Il s’agit de l’ablation par coloscopie pour les formes bénignes et de la laparoscopie pour les formes les plus importantes. Dans le premier cas, les instruments sont introduits par voies naturelles tandis que dans le second cas, une chirurgie classique est opérée au niveau de l’abdomen.

 

Dr Philippe Presles

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Trouvez la mutuelle santé qui vous ressemble

Très bien remboursé, bien accompagné, choisissez une mutuelle santé adaptée à vos besoins et à votre budget

Promotion en cours

Partagez cet article
avec vos proches
layer
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Vous êtes adhérent ?
Statutaires
Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salariés de droits privés Orange
Adhérents salariés de droits privés Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange
Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
×
×
×
×