La Mutuelle Générale

Un ensemble d'offres santé et de services placés sous le signe de l'efficacité

Professionnel
  • Imprimer

Absentéisme et engagement en entreprise : les résultats du 12ème Baromètre d’Ayming

19 novembre 2020

Le groupe Ayming, spécialisé dans le conseil en performance opérationnelle des entreprises, a publié en septembre dernier son 12ème baromètre portant sur les thématiques de l’absentéisme et de l’engagement en entreprise. Il s’appuie sur les données d’absentéisme de 2019 en France et l’avis des salariés avant la crise sanitaire. Il repose sur une enquête quantitative réalisée auprès de plus de 45 000 entreprises privées françaises, représentant 1 921 000 salariés, et sur une étude qualitative menée auprès d’un millier de salariés dont 50% absents pour maladie ou AT-MP (accident du travail-maladie professionnelle).

Absentéisme en entreprise : les chiffres clés nationaux de 2019

Le taux d’absentéisme moyen dans les entreprises françaises est de 5,1 % en 2019, soit « 18,7 jours d’absence par an et par salarié en moyenne », contre 18,6 jours en 2018. Il se stabilise sur l’année 2019 par rapport à la forte augmentation de 2018.

L’évolution de l’absentéisme par secteurs d’activité

De fortes disparités existent suivant les secteurs économiques. Deux tendances se distinguent :

  • Une baisse de l’absentéisme pour les secteurs de la santé (8%), du commerce (9%) et de l’industrie-BTP (9%)
  • Une hausse de l’absentéisme de 9% pour le secteur des services

L’absentéisme augmente plus fortement chez les femmes

Ce taux continue à augmenter plus fortement chez les femmes : de 5,30% en 2017 à 5,84% en 2019, contre de 3,54% en 2017 à 3,59% en 2019 chez les hommes. Ceci, alors qu’il était déjà de 2,8 points plus élevé en 2017 chez les femmes que chez les hommes.

Le taux d’absentéisme augmente avec l’âge

En 2019, le taux d’absentéisme varie de 2,85% pour les moins de 25 ans à 7,11% pour les plus de 56 ans. A noter que le taux augmente pour les moins de 40 ans depuis 2017 (de 3,27% à 3 ,94%), tandis qu’il diminue pour les 41 ans et plus entre 2018 et 2019 (de 5,98% à 5,88%). Au total l’écart de taux entre les deux tranches d’âge se réduit entre 2017 et 2019 : de près de 2,4 points à 1,9 points. Ceci est principalement dû à la hausse de l’absentéisme de longue durée chez les plus jeunes (+34% entre 2017 et 2019), tandis qu’il n’augmente que de 9% sur la même période chez les plus âgés.

Le taux d’absentéisme est plus élevé chez les non-cadres

Le taux d’absentéisme est moins élevé chez les cadres (3,71%) que chez les non-cadres (6,45%). Il augmente sensiblement plus depuis 2017 chez les cadres que chez les non-cadres, et cela quelque-soit le secteur d’activité : de + 8% en moyenne par an chez les cadres contre + 7% en moyenne par an chez les non-cadres. Cette augmentation du taux d’absentéisme chez les cadres, est là aussi, en grande partie dû à l’allongement des durées d’absence.

En 2019 le taux d’absentéisme des salariés à temps partiel est plus élevé (5,8%) que la moyenne et continue à augmenter (il était de 5,60% en 2018) ; alors que le taux pour les salariés à temps plein diminue, de 4,70% à 4,58% entre 2018 et 2019.

Quels sont les facteurs d’absence ?

41% des absences de plus de trois mois relèvent de facteurs professionnels. En effet, en 2019 :

  • 29% des absences de plus de 3 mois ont pour cause l’AT-MP
  • 10% l’épuisement professionnel ou burnout
  • 2% la démotivation

Au-delà, 19% des salariés se sont absentés plus d’une fois, suite à une mauvaise réintégration au moment du retour. Ce taux atteint 46%, pour les personnes absentes pour une durée de plus de 3 mois.

Prévention de l’absentéisme : quelles actions mises en œuvre par les entreprises ?

16% des salariés interrogés déclarent avoir évité une absence grâce aux actions mises en œuvre par l’entreprise. Ce taux s’élève à 49% chez les salariés absents. En tête de ces actions, figurent selon les salariés absents interrogés :

  • le changement d’horaires / de planning pour 40%
  • l’aménagement de poste pour 31%
  • l’acceptation des congés et un entretien avec le manager, pour respectivement 20 et 19%

Le salarié, acteur de sa santé et de son bien-être au travail

59% des salariés absents reconnaissent qu’ils auraient pu mettre en place eux-mêmes des actions pour éviter leurs absences :

  • en veillant à une meilleure hygiène de vie
  • en s’adressant à leur manager
  • en allant plus tôt consulter un médecin

Ce taux passe à 79%, quand l’entreprise, de son côté, a mis en place des actions pour éviter les absences. Mais le taux descend à 44% dans le cas d’une absence d’action de la part de l’entreprise. Ayming nomme ce phénomène « le cercle vertueux de la mobilisation ».

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Espace Adhérents
Contactez-nous depuis la rubrique « Contact » de votre Espace Adhérent Accédez ou créez votre Espace >
Ou appelez-nous
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×