La Mutuelle Générale

Un ensemble d'offres santé et de services placés sous le signe de l'efficacité

Professionnel
  • Imprimer

Déconfinement : comment préparer le retour de ses salariés ?

5 mai 2020

Déconfinement : comment préparer le retour de ses salariés ?

Le déconfinement devrait débuter le 11 mai prochain. Pour anticiper la reprise, nombre d’entreprises repensent leurs organisations afin d’assurer un retour progressif dans les locaux de leurs collaborateurs. Découverte de ce que certaines prévoient.

La reprise dès le trajet domicile-travail

Si les métros, bus et tramways reprendront progressivement dans les agglomérations, mais avec une capacité réduite (seul un siège sur deux accessible), certaines entreprises, comme Engie, prévoient déjà des horaires décalés pour éviter à leurs salariés les moments d’affluence.
En même temps, les déplacements en vélos et trottinettes seront encouragés. Plusieurs collectivités, comme Montpellier, Grenoble, Paris, Rennes, Lyon, Nantes... ont annoncé la mise en place de pistes cyclables temporaires.

Tout est à repenser au sein des locaux

Une fois sur site, rien de simple. Le retour en entreprise s’avère être un véritable casse-être car tout est à repenser. Ainsi, même si le gouvernement demande à ce que le télétravail se poursuive partout où cela est possible, la rotation des équipes est l’une des solutions envisagées pour l’après-confinement pour bon nombre de sociétés avec une alternance de télétravail et de jours de présence.
D’autres, comme les sites de production d’Onnaing (Nord) de Toyota, se sont équipés de thermomètres frontaux. Les salariés sont invités à prendre leur température une à deux fois par jour. Le groupe Veolia va encore plus loin et propose à son personnel un dépistage du coronavirus avec des tests PCR (détectant l’infection) et des tests sérologiques (détectant une forme d’immunité).
Du côté de PSA à Hordain (Nord), le groupe a revu et préparé son site de production avec une signalétique au sol et un plan de déplacements dans les locaux. De la même manière, dans la majorité des entreprises, la distanciation est de mise avec la réorganisation des open-spaces (des bureaux et des chaises retirés).
Les commerces ne sont pas en reste. Ceux fermés depuis la mi-mars s’inspirent déjà de ce qui a été mis en place dans les supermarchés, notamment avec des protections en plexiglas autour des caisses, la présence de gel hydroalcoolique au comptoir, le port du masque, et le nombre limité de clients dans les établissements.

Et pour la pause déjeuner

Mesures de distanciation oblige, les restaurants d’entreprises resteront pour certains portes closes pendant encore quelques semaines, pour d’autres seront totalement réaménagés avec des tables espacées, la limitation des chaises et la mise en place d’horaires et de temps définis à l’avance pour créer un roulement.
Dans un même ordre d’idée, si des entreprises, comme Wonderbox, souhaitent conserver des espaces de convivialité, ces derniers seront réglementés : la machine à café pourrait être partagée à tour de rôle avec des procédures de nettoyage systématique.

Côté management, le moment est à la communication et à l’écoute

Selon un baromètre réalisé entre le 15 et le 22 avril par Opinion Way pour le cabinet Empreinte Humaine, la santé psychologique des salariés français se dégrade : 62% d'entre eux ressentent de la fatigue liée au confinement, 47% sont en situation de détresse psychologique et redoutent pour la plupart la reprise du 11 mai. « Face à des personnes épuisées et angoissées, ce sera le moment pour les managers de communiquer pour rassurer et expliquer les mesures de protection mises en place au sein des locaux. Il sera également important d’écouter les besoins de chacun (garde des enfants…), et de trouver des façons d’aménager la charge de travail et l’emploi du temps. », explique David Buffault, thérapeute en région parisienne.
La situation demeurant instable aujourd’hui, n’oublions pas que l’ensemble de ces mesures élaborées par les entreprises pourrait encore évoluer en peu de temps et amener à chercher encore de nouvelles façons de procéder.

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×