La Mutuelle Générale

Un ensemble d'offres santé et de services placés sous le signe de l'efficacité

Professionnel
  • Imprimer

Professions libérales : quelles sont les maladies professionnelles les plus répandues ?

4 mai 2020

2 min de lecture

Les professions libérales sont surtout soumises à un travail de bureau avec des postures parfois inconfortables qui peuvent causer des TMS (troubles musculo-squelettiques), mais aussi du stress qui sera un facteur aggravant, sans parler des risques de chutes qui vont causer des accidents.
Quelles sont les maladies professionnelles dont souffrent le plus les professions libérales ?

Risques principaux


Si les risques professionnels sont plus facilement admis dans le cadre de travail physique, ils n’en sont pas moins présents chez les professions libérales.
Les principales causes d’accident sont généralement liées à des chutes, un port de charges lourdes, ou encore des accidents de la route sur le trajet aller ou retour de chez un patient/client.
De leur côté, les troubles musculo-squelettiques (TMS) et les lombalgies représentent la très grande majorité des maladies professionnelles recensées.
Il existe enfin des risques psycho-sociaux dus à l’activité en elle-même, l’organisation du travail, la gestion des clients et fournisseurs… qui peuvent engendrer du stress, des dépressions voire un burn-out.

Quelles sont les origines des différents risques ?

 

Chutes, glissade, trébuchement :

  • Déplacements longs et fréquents dus à l’éloignement des différentes zones d’activité
  • Sol glissant, irrégulier (trou, plissement) ou encombré
  • Travail dans l’urgence
  • Charge mentale importante

Stress, burn-out, anxiété, troubles psychologiques :

  • Rythme de travail intensif
  • Faible autonomie et contrôle important de la part de la hiérarchie
  • Charge mentale et informationnelle (plusieurs taches simultanées)
  • Interruptions fréquentes
  • Bruit ambiant excessif (voix, conversations voisines, climatisation, imprimantes…)
  • Postes de travail trop proches les uns des autres empêchant le respect de certaines exigences de travail (concentration, confidentialité…)
  • Outils inadaptés (logiciels, informatique défaillante…)
  • Harcèlement, violence…

TMS, lombalgies :

  • Espace de travail exigu
  • Poste de travail inadapté : écran, souris et clavier mal positionnés
  • Posture statique prolongée
  • Comportement sédentaire
  • Travail répétitif
  • Manutentions manuelles (archives, …)
  • Stress
  • Contraintes psychosociales

Fatigue visuelle :

  • Écran de visualisation mal réglé ou mal positionné
  • Éclairage naturel et artificiel insuffisant ou mal adapté aux exigences du travail
  • Température ambiante élevée et humidité de l’air trop faible (attention à la climatisation qui a tendance à assécher les yeux)

Le comportement sédentaire au travail, un facteur de risque aggravant

Dès lors qu’il est dans une position statique de travail prolongée, les effets sont néfastes pour le travailleur indépendant. Il en va de même pour la position assise qui va de plus générer un comportement sédentaire. Avec une dépense énergétique inférieure ou égale à 1,5 fois celle du repos alors que la personne est en situation d’éveil, ce comportement sédentaire engendre divers effets négatifs sur la santé.

Outre les TMS, il y a des risques d’atteinte à la santé mentale, de diabète de type 2, d’obésité, de pathologies cardio-vasculaires… qui peuvent avoir des répercussions très graves.


Ne sous-estimez pas un travail de bureau en pensant qu’il ne présente aucun risque pour votre santé. Adoptez une bonne position (dos droit, bras le long du corps, pieds à plat sur le sol), investissez dans du matériel de bureau réglable, assurez-vous que l’éclairage soit suffisant et ménagez-vous des temps de pause.

 

Clarisse Maniguet, rédactrice

 

 

 

 

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi
de 9h à 18h
Vous êtes adhérent ?
Statutaires Adhérents statutaires contactez le 09 69 39 39 39 (appel non surtaxé)
itineo et monchoix.santé Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0 969 363 373 (appel non surtaxé)
Salariés de droit privé La Poste Adhérents salariés de droit privé La Poste contactez le 09 69 392 393 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs La Poste Adhérents fonctionnaires actifs La Poste contactez le 09 69 39 30 30 (appel non surtaxé)
Salarié de droit privé Orange Adhérents salarié de droit privé Orange contactez le 0 969 397 497 (appel non surtaxé)
Fonctionnaires actifs Orange Adhérents fonctionnaires actifs Orange contactez le 09 69 32 23 25 (appel non surtaxé)
×
×
×