En utilisant le site lamutuellegenerale.fr vous acceptez l'utilisation de cookies, destinés à vous offrir une navigation optimale et des contenus personnalisés. En savoir plus
La Mutuelle Générale

Un ensemble d'offres santé et de services placés sous le signe de l'efficacité

Professionnel
  • Imprimer
Télétravail : 10 conseils pour travailler de chez soi

Télétravail : 10 conseils pour travailler de chez soi

Travailler de chez soi efficacement sans mettre sa santé en danger, ça ne s’improvise pas ! Pourtant, salariés en télétravail, autoentrepreneurs, indépendants, free-lances, artistes, étudiants, chercheurs d’emploi? sont de plus en plus nombreux à travailler à domicile. Quelles sont les erreurs à ne pas commettre, comment organiser son temps, son espace, rester sociable, ménager sa vie privée, bien manger et lutter contre la sédentarité ? Un vaste programme dont l’objectif est de maximiser les avantages de ce cadre de travail !

 



Travailler de chez soi : surmonter les difficultés et les contraintes


Travailler de chez soi, nous sommes nombreux à en avoir rêvé, beaucoup moins à avoir passé le pas, même si  compatibilité professionnelle il y a. Et c’est bien normal, car cette solution a aussi ses difficultés et ses contraintes.


10 conseils pour réussir à bien travailler chez soi


1 - Êtes-vous fait(e) pour travailler de chez vous ? Avant toute chose, il est indispensable de se poser sincèrement cette question. Si vous êtes dépressif, addict aux jeux vidéos, paresseux, extrêmement bavard, incapable de suivre un planning, peu investi dans votre job ou encore anxieux avec la peur permanente de ne pas être rentable ou que votre activité s’étiole en dents de scie, le travail à domicile n’est pas vraiment fait pour vous. Inversement, si vous êtes travailleur acharné, passionné, vous aimez planifier et relever les défis, travailler au calme et si pour vous le cadre environnant compte beaucoup, tentez l’aventure ! Entre ces deux extrêmes, le plus simple est d’établir deux listes personnalisées, l’une pour les aspects compatibles avec le travail chez soi, l’autre pour les aspects incompatibles.

2 - Délimiter son territoire
Travailler au milieu du salon, sur la table basse, devant la télé, c’est de la pure fiction. Il est indispensable de s’aménager un endroit à soi, dédié au travail, à l’écart des autres occupants (conjoint, enfants, parents?) où pouvoir s’isoler et se concentrer. La taille de la pièce ou de l’appartement ne fait pas tout : il faut édicter une série de consignes, comme ne pas déranger de telle heure à telle heure, ne pas entrer sans frapper ou sans une excellente raison?

3 - Bien choisir son matériel
Ensuite, il faut l’aménager pour s’y sentir bien et pas seulement esthétiquement. En fonction du nombre d’heures à y passer et du type d’activité, l’équipement est souvent primordial. Si l’on doit travailler toute la journée sur un ordinateur, il est essentiel de disposer d’un poste ergonomique : bureau, position de l’écran, fauteuil réglable avec accoudoirs, luminosité adéquate, etc., sont des prérequis indispensables pour prévenir les fameux TMS ou troubles musculosquelettiques (traduisez par mal de dos, mal dans les cervicales, syndrome du canal carpien, fatigue visuelle, etc.).

4 - Rester sociable et garder le contact
Prévoir un lieu de rendez-vous (café, brasserie, local partagé?) ou aménager un endroit pour faire d’éventuelles réunions. Donner des nouvelles et maintenir le contact avec ses clients et/ou ses collègues. Créer et entretenir un réseau et pourquoi ne pas prévoir quelques séances hebdomadaires dans un espace de coworking pour rencontrer des gens et pouvoir discuter avec d’autres travailleurs.

5 - Se fixer des objectifs
Quelle que soit leur portée, se fixer des objectifs quotidiens est important pour garder le cap, s’encourager et constater une progression. Bien entendu, il faut s’efforcer de les tenir et sinon les remanier pour pouvoir évoluer. Les objectifs peuvent porter directement sur les taches professionnelles à réaliser, mais il ne faut pas non plus négliger les formations que l’on peut de plus en plus suivre à distance elles aussi.

6 - Organiser son temps de travail
Pas de travail à domicile sans une organisation rigoureuse : il importe de se définir des horaires de travail, mais également des pauses et un arrêt déjeuner. On est tenté d’imaginer que la personne en télétravail rêvasse à longueur de journée, mais c’est l’inverse qui se produit généralement : concentré dans son univers plaisant, le travailleur est comme happé par la tache et multiplie les heures, dépassant largement les horaires classiques de bureau. Il oublie le temps qui passe, omet de déjeuner et se remet à la tache à des heures indues, parfois bien après dîner ou après le coucher des enfants. Le pire est qu’en plus il culpabilise lorsqu’il s’absente une demi-heure pour aller chercher les enfants à la sortie de l’école.

7 - Réinjecter le temps gagné dans la vie sociale et familiale Il n’y a pas que le travail dans la vie et le télétravail doit justement permettre de mieux concilier les vies professionnelle, personnelle et familiale. Affranchi des transports, des réunions, des discussions, cafés et restos entre collègues et avec des clients, ce temps gagné (doublé grâce par une meilleure efficacité) devrait être mis à profit de la vie sociale et de ses proches : s’absenter pour emmener le petit dernier chez le dentiste, déposer la grande à son cours de danse, faire un jogging, rencontrer des amis, faire une course, etc. L’astuce est de noter ses heures effectives de travail (vous serez surpris de voir que malgré tout, vous dépassez encore les horaires classiques de travail).

8 - Préserver son biorythme? et sa santé Rythmer sa journée par un déjeuner, pris à table, idéalement en famille, est un plus indéniable pour sa santé. Ne pas manger sur le pouce devant son écran d’ordinateur ni grignoter toute la journée le sont également. La plupart d’entre nous accusent une perte de tonus en début d’après-midi. Pourquoi ne pas s’accorder une petite sieste, surtout si l’on a mal dormi. Mieux vaut travailler un peu plus tardivement en fin de journée (jusque 18h30 au lieu de 17h30) que de perdre en efficacité. Ce n’est pas parce que l’on organise son temps différemment que l’on ne travaille pas !

9 - Lutter contre la sédentarité Les télétravailleurs sont tous concernés par une sédentarité accrue, mais ce n’est pas une fatalité. Il faut faire du sport plus régulièrement et multiplier les occasions de bouger, de marcher : aller jusqu’à la cuisine pour boire un vers d’eau, se faire un café, aller jusqu’à la boite aux lettres, chercher le pain à pied, marcher dès que l’on téléphone, etc.

10 - S’octroyer de vraies vacances Travailler chez soi ne dispense pas de prendre des « vraies » vacances : plusieurs jours d’affilés sans travailler du tout, idéalement loin de chez de soi !


À lire : Christine Vanbremeersch et Marie Bousquet, « 35 repères pour mieux travailler de chez soi », Editions Leduc

 

Marion Garteiser, journaliste santé

Envoyer cet article à un(e) ami(e)

caractères restants
* Champs obligatoires
L'article a bien été envoyé à : .
Fermer
Fermer
Partagez cet article avec vos proches
Posez vos questions à nos experts
Vous souhaitez en savoir plus sur nos offres ?
Contacter un conseiller au 3035 (service & appel gratuits)
Du lundi au vendredi de 8h à 19h30
Vous êtes adhérent ?
individuels ou fonctionnaires Orange
Adhérents individuels et fonctionnaires orange contactez le 0800 455 455 (service et appels gratuits)
La Poste
Adhérents la Poste contactez le 0800 270 270 (service & appel gratuits)
contractuels Orange
Adhérents contractuels Orange contactez le 0800 01 31 31 (service & appel gratuits)
itineo et monchoix.santé
Adhérents itineo et monchoix.santé contactez le 0969 363 373 (appel non surtaxé)
Vous êtes professionnel de santé ?
Professionnels de santé contactez le 0800 666 999 (service 0.06€ / mn + prix appel)
×
×
×