Sommaire

Quiz : que faire en cas de brûlure ?

Liquides ou objets bouillants, flammes, produits chimiques, électricité, rayons ultraviolets… On dénombre près de 400 000 brûlures chaque année en France, dont environ 9 000 nécessitent une hospitalisation. Comment bien réagir ? Nous avons demandé au Dr Pascal Cassan, directeur du Centre mondial de référence des premiers secours de la Fédération Internationale de la Croix-Rouge, de nous aider à démêler le vrai du faux.

Doctopress
Publié le 27/05/24
Temps de lecture 2 min

En cas de brûlure superficielle, il faut appliquer immédiatement un corps gras.

FAUX

Les corps gras véhiculent la chaleur : en appliquant immédiatement de la crème ou du beurre, vous accentueriez la sensation de brûlure. 

« Ce qu’il faut, explique le Dr Pascal Cassan, c’est arroser la zone lésée avec de l’eau fraîche, mais pas glacée, durant au moins 10 minutes – et idéalement 20 minutes –, jusqu’à disparition de la douleur. » 

Mieux vaut faire couler l’eau en amont de la zone lésée plutôt que directement dessus, la pression du jet pouvant être douloureuse.

Il ne faut jamais percer les cloques. 

VRAI

Les cloques, ou phlyctènes, servent à protéger les couches profondes de la peau des bactéries présentes à la surface de celle-ci. Lorsqu’elles sont percées, le risque d’infection augmente

Attention, prévient le Dr Cassan, « si la ou les cloques dépassent la moitié de la surface de la paume de la main de la victime, il est indispensable de contacter les secours. »

Vous cherchez une mutuelle santé adaptée à vos besoins ? 

Santé senior est la mutuelle qui s’adapte à votre vie. Entièrement personnalisable, elle prend soin de vous et de votre santé.

Découvrez notre offre

Une brûlure électrique limitée ne présente pas de danger. 

FAUX

Le danger d’une brûlure électrique provient du dégagement massif de chaleur sur le trajet du courant. Cela peut avoir de graves conséquences et provoquer en quelques jours une nécrose des tissus entre le point d’entrée et le point de sortie du courant.

Le bon réflexe ? « D’abord couper le courant », puis arroser la brûlure et contacter le Samu-15.

Une brûlure indolore n’est pas grave. 

FAUX

Une brûlure qui ne s’accompagne d’aucune douleur nécessite d’appeler immédiatement les secours, tout en continuant à arroser la zone brûlée, sauf indication contraire du médecin. 

« Une brûlure profonde détruit les terminaisons nerveuses, ce qui fait que le patient n’a pas mal. C’est une urgence médicale », alerte le Dr Cassan. 

De même, une brûlure dont l’aspect est blanchâtre ou noirâtre nécessite une prise en charge médicale urgente.

Une brûlure près d’un orifice naturel est potentiellement grave. 

VRAI

Lorsqu’une brûlure est située à proximité des yeux, du nez, de la bouche, des oreilles, de l’anus ou encore de l’appareil génital, il est indispensable de composer le 15 pour obtenir un conseil médical. 

« Le risque d’infection est important, les orifices naturels constituant des portes d’entrée pour les bactéries », souligne le Dr Cassan.

En ce moment sur le Blog

Voir tous les articles

Le calendrier des vaccins expliqué : quand et pourquoi se faire vacciner ?

La vaccination est essentielle à tous les âges pour prévenir les maladies et protéger la santé de votre entourage. Bénéfices et calendrier vaccinal expliqué.

Ma santé
3 min
Lire l’article

Reste à charge et accès aux soins : ce qui change ou va changer pour les assurés

Reste à charge porté à deux euros depuis le 15 mai 2024, batterie de mesures pour améliorer l’accès aux soins. Que retenir de ces nouveautés ?

Ma santé
2 min
Lire l’article

Comment l’intelligence artificielle bouleverse la médecine

Recherche, prévention, diagnostic, traitement : l’intelligence artificielle est en passe de transformer notre rapport à la santé.

Ma santé
4 min
Lire l’article