Sommaire

La pilule du lendemain en 6 questions

Savez-vous tout sur la pilule du lendemain ? Alliée des matins panique, le Norlevo® (lévonorgestrel) ou ELLAONE® (ulipristal) doit être utilisé dans les bonnes conditions pour être efficace.

Marion Garteiser, journaliste santé
Publié le 06/02/21
Temps de lecture 5 min

De quoi se compose la pilule du lendemain ?

La plupart sont constituées d'une seule molécule, le lévonorgestrel (Norlevo®) ou l'ulipristal (ELLAONE®), qui se fixe sur les récepteurs de la progestérone et modifie ainsi l'activité hormonale.

Comment fonctionne la pilule du lendemain ?

Elle a deux modes de fonctionnement qui se conjuguent selon le moment auquel elle est prise :

  • Bloquer l'ovulation : si le rapport a eu lieu avant l'ovulation, la pilule du lendemain empêche que l'oeuf quitte l'ovule. Il n'y aura donc pas fécondation.
  • Stopper la nidification : si le rapport a eu lieu après l'ovulation, la pilule du lendemain empêche que l'oeuf aille se nicher dans la paroi de l'utérus et se développe.

Dans quelles conditions la pilule du lendemain est-elle efficace ?

Si la nidification (l'ancrage de l'oeuf dans la paroi de l'utérus) est déjà en cours, le lévonorgestrel n'aura aucun effet. Il est donc efficace seulement dans les 72 heures (trois jours). Mais idéalement, il faudrait prendre le Norlévo® dans les 24 heures suivant un rapport à risque. Quant à l'ulipristal (ELLAONE®), il est efficace un peu plus longtemps et peut être pris jusque dans les cinq jours suivant la prise de risque.

Dans tous les cas, le plus tôt sera le mieux : la pilule du lendemain ne peut pas arrêter une grossesse qui est déjà en cours, seulement empêcher son déclenchement. A savoir : la pose d'un DIU ou stérilet au cuivre représente une alternative en cas de délai dépassé car il peut faire office de contraception d'urgence s'il est posé dans les 5 jours suivant la date de l'ovulation.

Quels sont les effets secondaires de la pilule du lendemain ?

Dans les heures qui suivent la prise de la pilule du lendemain, il y a souvent des nausées, voire des vomissements.

Attention, si les vomissements se déroulent dans les trois heures, il faut reprendre une deuxième pilule du lendemain. Normalement, les règles arrivent à la date normale, mais il arrive que la prise de la pilule du lendemain modifie légèrement la date. Si vous observez un retard, faites un test de grossesse rapidement.

Prenez soin de vous avec la complémentaire Itineo Santé

La Mutuelle Générale vous accompagne sur l’ensemble de vos besoins en protection santé, avec des offres modulables et des garanties adaptées :

Comment m'assurer que la pilule du lendemain sera efficace ?

Le risque zéro n'existe pas, et la pilule du lendemain est moins efficace qu'une contraception régulière. Quelques conseils cependant :

  • Si vous prenez habituellement une pilule contraceptive, continuez la prise normalement jusqu'à la fin de votre cycle.
  • Dans tous les cas, utilisez en plus une contraception non hormonale (préservatif) pour les éventuels rapports que vous aurez après. La pilule du lendemain protège pour un rapport seulement !

Comment me procurer la pilule du lendemain ?

Vous pouvez trouver la pilule du lendemain (le lévonorgestrel - Norlévo® - uniquement) dans toutes les pharmacies, sans prescription médicale. Elle est remboursée pour les jeunes filles de moins de 21 ans. En revanche, l'ulipristal (ELLAONE®) n'est disponible que sur ordonnance, mais le remboursement est le même. Dans tous les cas, si vous avez eu besoin d'une pilule du lendemain, une visite chez votre médecin est intéressante pour faire le point sur votre méthode de contraception... N'envisager la contraception d'urgence hormonale qu'en tant que méthode exceptionnelle de contraception.

En ce moment sur le Blog

Voir tous les articles

Le calendrier des vaccins expliqué : quand et pourquoi se faire vacciner ?

La vaccination est essentielle à tous les âges pour prévenir les maladies et protéger la santé de votre entourage. Bénéfices et calendrier vaccinal expliqué.

Ma santé
3 min
Lire l’article

Reste à charge et accès aux soins : ce qui change ou va changer pour les assurés

Reste à charge porté à deux euros depuis le 15 mai 2024, batterie de mesures pour améliorer l’accès aux soins. Que retenir de ces nouveautés ?

Ma santé
2 min
Lire l’article

Comment l’intelligence artificielle bouleverse la médecine

Recherche, prévention, diagnostic, traitement : l’intelligence artificielle est en passe de transformer notre rapport à la santé.

Ma santé
4 min
Lire l’article