Sommaire

Piqûres de moustiques, 5 conseils pour bien réagir

Dr Pascal Cassan, médecin conseiller national à la Croix-Rouge française nous donne 5 conseils pour bien réagir après une piqûre de moustique 

© Doctopress
Publié le 13/05/22
Temps de lecture 2 min

 

 

Surtout ne grattez pas

Lorsqu’elle pique, la femelle moustique injecte de la salive dans laquelle se trouvent des substances anesthésiantes et anticoagulantes. Celles-ci provoquent une réaction immunitaire qui entraîne une libération d’histamine. C’est ce neuromédiateur qui est responsable du gonflement, de la rougeur et de la sensation de démangeaison. On est alors tenté de se gratter. Erreur : le grattage, loin de soulager les démangeaisons, va au contraire les accentuer ! Et surtout, il peut entraîner des lésions cutanées, avec à la clé un risque d’infection.

Désinfectez la piqûre

Pour cela, utilisez de l’eau et du savon ou un antiseptique local. Si les démangeaisons sont trop intenses, vous pouvez appliquer une pommade antihistaminique (à éviter en cas de grossesse ou d’allaitement) ou à base d’hydrocortisone (pas avant 6 ans). Dans tous les cas, demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin, et respectez les précautions d’emploi.

Testez le vinaigre

Vous préférez les solutions naturelles ? Grâce à l’acide acétique qu’il contient, le vinaigre a des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires reconnues. Il permet de faire dégonfler rapidement la zone enflammée et soulage les démangeaisons. Imbibez-en une compresse, puis appliquez-la sur la piqûre. Bon à savoir : vous pouvez l’employer sans risque chez l’enfant.

Supprimer les réservoirs d'eau stagnante

Sur votre terrasse ou dans votre jardin, ils constituent de véritables pouponnières pour les moustiques, qui y pondent leurs oeufs. Pour éviter leur prolifération, videz régulièrement les coupelles sous les pots de fleurs ou remplissez-les de sable pour conserver l’humidité sans qu’il y ait d’eau stagnante. Rangez à l’abri de la pluie les seaux et récipients divers. Vérifiez que l’eau des gouttières s’écoule normalement. Et si vous possédez un bassin, mettez-y des poissons : ils mangeront les larves de moustiques !

Protégez-vous

En particulier si vous habitez dans l’un des treize départements métropolitains fortement colonisés par le moustique tigre… dont Paris et les Hauts-de-Seine ! Pour cela, notamment la nuit, portez des vêtements longs, amples et clairs, utilisez des répulsifs cutanés (en veillant à respecter les précautions d’emploi) et servez-vous de moustiquaires.

 

Avec le concours du Dr Pascal Cassan, médecin conseiller national à la Croix-Rouge française.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En ce moment sur le Blog

Voir tous les articles

Le calendrier des vaccins expliqué : quand et pourquoi se faire vacciner ?

La vaccination est essentielle à tous les âges pour prévenir les maladies et protéger la santé de votre entourage. Bénéfices et calendrier vaccinal expliqué.

Ma santé
3 min
Lire l’article

Reste à charge et accès aux soins : ce qui change ou va changer pour les assurés

Reste à charge porté à deux euros depuis le 15 mai 2024, batterie de mesures pour améliorer l’accès aux soins. Que retenir de ces nouveautés ?

Ma santé
2 min
Lire l’article

Comment l’intelligence artificielle bouleverse la médecine

Recherche, prévention, diagnostic, traitement : l’intelligence artificielle est en passe de transformer notre rapport à la santé.

Ma santé
4 min
Lire l’article